Mode De 2017 Grande Taille Nouvelle Classique Marque Luxe 46 Qualité Meilleure Antidérapant Bottine 39 Homme été Le saviez-vous ? L’échographie n’avait pas d’application médicale à ses origines !

L’étude des ultrasons, car c’est de cela qu’il s’agit, avait un but militaire : détecter les sous-marins ennemis… et ce dès la première guerre mondiale ! Nous sommes bien loin des sondes échographiques actuelles. C’est en 1917 que Paul Langevin met au point un tel appareil. Le principe est simple. Les ultrasons se heurtent à un obstacle et reviennent à leur point de départ. Connaissant la vitesse des ultrasons dans l’eau (1500 mètres/secondes) et le temps séparant l’émission de l’onde de la réception de l’écho, il est dès lors très facile de déterminer la position d’un obstacle. C’est l’ancêtre du sonar.

Il faut attendre 1951 pour trouver une application médicale aux ultrasons avec l’invention du premier échographe grâce à deux Anglais : le docteur J.J. Wild et l’électronicien J. Reid. L’objectif de l’époque est de pouvoir observer l’intérieur du corps humain. Et c’est seulement dans les années 70 qu’on commence à utiliser les ultrasons dans le milieu obstétrique afin d’écouter les battements du coeur du foetus : la première sonde échographique est née.

Les ultrasons sont connus en gynécologie. Ils ont aussi bien d’autres utilisations dans le monde de la santé… et, le saviez-vous, ils ont aussi des applications industrielles. Mais ça, c’est une autre histoire que nous vous raconterons prochainement !